1. Questo sito utilizza i cookies. Continuando a navigare tra queste pagine acconsenti implicitamente all'uso dei cookies. Scopri di più.

VERTIGE/ PEUR DU VIDE/ PHOBIE? REMEDES......

Discussione in 'Spécial chemins de Compostelle' iniziata da Martine et guy F. (FRA 024), 2 Settembre 2009.

  1.  
    Martine et guy F. (FRA 024)

    Martine et guy F. (FRA 024)

    Messaggi:
    772
    "Mi Piace" ricevuti:
    46
    Je vis et fais vivre, des passages trops délicats, et parfois traumatisants à cause de cette trouille de m.....!

    Je sais nous sommes plusieurs à avoir cette peur du vide, des hauteurs sans limite de sécurisation. Cette attitude paralyse et empêche invariablement de savourer et connaître l'ivresse des grands panoramas, ascensions de crêtes, cheminements élevés. Vivez - vous cette difficulté, pouvons - nous partager les possibles solutions de toute nature....en parler, relativiser. Je vais consulter un sophrologue, je vous dirai..................

    Guy
  2.  
    Philippe P. (FRA 021)

    Philippe P. (FRA 021)

    Messaggi:
    314
    "Mi Piace" ricevuti:
    1
    J'avoue ne pas connaitre cette peur. On dit qu'il ne faut pas avoir le ventre vide, cela accentue la sensation de vertige.
    Peut-être aussi consulter un orl : pb de l'oreille interne ?
  3.  
    Martine et guy F. (FRA 024)

    Martine et guy F. (FRA 024)

    Messaggi:
    772
    "Mi Piace" ricevuti:
    46
    Je suis content de te lire PHILIPPE. Attend, avant même de partir, si je sais que ce GAZ sera ma prochaine étape, je ne peux plus dormir, m'alimenter, refuse même d'avancer! Bien entendu ceci reste dans ma tête, jusqu'au moment du départ, stressé.Seulement j'en ai marre de cette trouille, même si beaucoup en discutant m'avoue également flipper dans ces circonstances. MARTINE ne me bouscule pas, elle renonce, mais moi çà me fait c.....!

    Médicalement, pas de souci d'oreille interne, le psyché, pire que tout tu sais. L'âge, les possibilités diminuent, pas réelle excuse, le même circuit, peu large, avec des végétaux, des sécurités matérialisées, je passe, en me forçant dans certains cas, mais me rassure. Ces pas deviennent impossibles si tu me laisses sur ce circuit avec le vide, rien autour, ne parlons pas si précipices!
    Dans la tête, certainement, alors en parler, pour en sortir......je veux!

    A+

    Guy
  4.  
    Roland H. (FRA 042)

    Roland H. (FRA 042)

    Messaggi:
    556
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    Guy, j'ai un copain qui ne peut conduire sa voiture sur une petite route de montagne avec à gauche le vide , il est littéralement paralysé, ne peut plus faire un pas, se met à avoir des sueurs froides . Moi c'est bizarre j'ai une sorte de frisson dans le bide quand je suis sur des trucs avec du vide autour mais d'origine humaine: un pont, un balcon, mais pas sur des sites naturels( quoique je n'ai jamais bien tenté de faire de l'escalade en alpinisme) je sais pas d'où ça vient: je fais du ski avec des pentes pas mal (genre 3ème tronçon à l'Alpe d'Huez ,ça va) et as-tu la même sensation sur un télésiège? Quand je faisais des rallyes, il y avait des routes parfois assez étroites avec du gaz à droite ou à gauche (Ronde Cévennole par exemple) ma copilote avait assez la trouille, moi ça allait . Et as tu la même appréhension en voiture sur des routes très escarpées? Es-tu sujet au mal de mer ou au mal des transports en général?Parce que mon pote il a ça aussi, y-a-t-il un lien?
  5.  
    Martine et guy F. (FRA 024)

    Martine et guy F. (FRA 024)

    Messaggi:
    772
    "Mi Piace" ricevuti:
    46
    ROLAND, bonjour, je n'ai pas tout ce dont tu parles, mais certaines situations se trouvent dans mes difficultés. Sur routes serrées, escarpées, étroites, j'ai une appréhension certaine. Qui augmente souvent en cas de flux important de circulation. Je me maîtrise mais suis heureux de quitter ces routes dès que possible....Les routes de col, celles de crêtes, avec gaz et précipices ne me laissent pas à l'aise. Mais bon, j'avance je passe, sans bousculer la mécanique par contre.....
    Les ponts, les balcons, je ne m'approche pas trop des rembardes, parapets, je reste au milieu ou sur les trottoirs, j'en ai rien à cirer du beau panorama, de voir le fond du précipice.

    Sur le télésiège, je me rassure car je suis barricadé, mais au démarrage, je n'aime pas.............Après une fois parti, je regarde devant moi, mais me rassure progressivement. Sur le toit de la maison quand il faut monter nettoyer, balayer les aiguilles de pin, je mets longtemps à me rassurer, même à 2 mètres, 3 mètres....alors à 1800, 1200, n'en parlons pas avec rien autour.

    Pas de mal des transports, irraisonnée cette trouille, mais elle te bouffe la vie, quand tu veux vivre de marches, de grands espaces, même l'idée de passer en corniche au bord de gorges, blocage, à se casser la figure tellement je suis contracté et devient mal habile.

    Pas évident, s'en débarasser, une démarche pleine d'espoir, mais je sais pas de solution miracle. Je me suis aperçu qu'une fois qu'un chemin traumatisant, mais passé une fois, deux fois et plus, rentre dans le quotidien, finit par ne plus me poser de gros problème!

    Enfin, merci de ton message.

    Guy
  6.  
    Roland H. (FRA 042)

    Roland H. (FRA 042)

    Messaggi:
    556
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    Je viens de lire sur le forum que le Camino ferait bientôt partie d'un ultra trail du Puy à Saint Jean Pied de Port, j'avoue que ça me gonfle, que ça m'énerve, que je trouve ça même lamentable! Enfin ce n'est que mon point de vue, je sais ça n'a rien à voir avec le post du départ mais voilà ça me désole!
  7.  
    Martine et guy F. (FRA 024)

    Martine et guy F. (FRA 024)

    Messaggi:
    772
    "Mi Piace" ricevuti:
    46
    ROLAND, tous sujets, acceptent bien tous les coups de gueules, donc ta nouvelle ne me plait pas non plus. Le CAMINO reste un cheminement, pas une course justement contre le temps. Bientôt pourquoi pas un TRAIL motos, quads.....L'ultra trail, bien sûr pour créer une formule encore plus sélecte, en tout cas, la date qui sera, si ce projet abouti, déterminée, il ne faudra pas prévoir son parcour à pieds. Ensuite sans doute enlever, nettoyer les itinéraires de banderolles, de bouts de rubans fluos, poubelles ( j'ai vu pas mal de déchets de gels, barres de céréales, sur des circuits de trail chemin de rando).

    Vivre ensemble, partager les merveilles de la nature, OK mais certains parcours méritent, me semble - t - il une APPROCHE plus parcimonieuse.

    Guy
  8.  
    Roland H. (FRA 042)

    Roland H. (FRA 042)

    Messaggi:
    556
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    Ah ça fait plaisir que je ne suis pas le seul extra terrestre à réagir à cette nouvelle, quand je pense que cet itinéraire a été foulé par des millions de pieds depuis des lustres moi ça m'inspire le respect plus qu'une course contre le temps.
  9.  
    Isabelle D. (FRA 088)

    Isabelle D. (FRA 088)

    Messaggi:
    497
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    tout à fait d'accord avec vous, quel est ce trail en projet? je ne trouve pas...
  10.  
    Stephane M. (FRA 028)

    Stephane M. (FRA 028)

    Messaggi:
    408
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    Mince, j'avais en projet (j'ai bien dit projet!) de faire le Chemin de Compostelle en courant mais sans temps limite. Je vais peut être m'abstenir alors. Par contre, je trouve dégueu....... que les gens laissent leur saloperies à terre. C'est pas bien compliqué de ramasser. Mais cela reflète bien notre société de {"chacun pour soi"}. {"M'en fou, j'repassserai pas par la et y'a bien un con qui va ramasser à ma place}.
    Sinon, pour le vertige, moi aussi, j'ai quelques soucis en montagne quand je suis proche du vide. D'ailleurs, un jour en faisant une semaine sportive avec mon frère, nous avons fait de la via ferratta sur Grenoble (géniale par ailleurs), mais à un moment, il fallait descendre en rappel. Je suis resté 10 minutes bloqué perpendiculairement à la montagne car je n'arrivais pas à descendre!! Le vertige m'avait rattrapé!! T4as pas l'air d'un con dans ce cas! Heureusement que l'on était que 2 + le guide.
    En tout cas, je pense que le vertige n'est (mis à part médical) que psychique. Pourquoi, si tout va bien, on n'est bloqué avec cette chose? Le mental doit jouer énormément la dessus. Pas facile de s'en débarrasser où alors il faut jouer beaucoup avec notre mental.
  11.  
    Martine et guy F. (FRA 024)

    Martine et guy F. (FRA 024)

    Messaggi:
    772
    "Mi Piace" ricevuti:
    46
    Bonjour STEPHANE,

    Si tu cours seul sur ce chemin, tu peux, qui plus est avec la bonne mentalité dont tu disposes sur les pollueurs indélicats. Je ne confonds pas celui qui parcours ces chemins ( comme le CAMINO) en exercice CAP de confort solo, et une organisation gigantesque de centaines de coureurs., s'attribuants avec les organisateurs, les sponsors sonorisés les lieux et silences.

    Pour le vide, je suis bien convaincu, comme toi que c'est dans la tête, mon RDV de sophro, me l'ayant confirmé. Le pourquoi, le comment s'est présent, arrivé, parfois peu importe, le résultat est blocant!

    Donc j'essaie de me faire aidé, sachant que moi seul parviendrai ou pas patienment à me dépasser. Pour le moment, malgré le fait de mettre bousculé, le chemin reste long!

    a+
  12.  
    Roland H. (FRA 042)

    Roland H. (FRA 042)

    Messaggi:
    556
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    Mais oui Stéphane tu peux le faire en courant, avec Nadine on a couru quelquefois dans les descentes, mais alors là c'est le meilleur moyen pour passer pour un extraterrestre de la part des autres pélerins! Mais contrairement à ce que on pourrait croire cela questionne et du coup ça permet de bien engager la discussion!Mais bon il se disait quand nous y étions cet été qu'un monsieur d'un âge respectable le faisait en courant et marchant à raison de 60km par jour, respect! Nous on a fait une moyenne de 38km avec quelques étapes à plus de 40.
    Ce n'est pas trop sale sur le camino, généralement les gens font attention et quand je faisais une grosse commission et bien j'enterrai.
  13.  
    Martine et guy F. (FRA 024)

    Martine et guy F. (FRA 024)

    Messaggi:
    772
    "Mi Piace" ricevuti:
    46
    Ta réponse ROLAND, m' amène un sourire SUR (extra -terrestre)!

    MARTINE me racontait que lors de ma CAP dans les ALPES cet été, elle me suivant en marchant, deux balladeuses, après mon passage, se sont longuement retournées et me suivaient des yeux, avec certainement quelques impressions d'avoir croisé un drôle d'individu!

    Par contre MARTINE, même à GRUISSAN en ballade chemin plat, vient de se fîche la cheville en entorse......!
    Je lui suggère de se les faire monter sur roulements à billes. Pour rire, elle aussi bien déçue de ces accidents à répétition.

    Sinon, comment vas - tu ?

    Guy
  14.  
    Martine et guy F. (FRA 024)

    Martine et guy F. (FRA 024)

    Messaggi:
    772
    "Mi Piace" ricevuti:
    46
    Bonjour les marcheurs,

    Les gorges de la carança, dans les Pyrénées orientales, vous connaissez?

    Mon prochain objectif pour lutter contre ma trouille du vide, des hauteurs, voici ce dont nous parlons et sur quoi travaillons avec le sophro. Pour le moment la motivation à m'en sortir, reste première, maintenant il faut se confronter pas à pas à la réalité de ces reliefs.

    Si vous connaissez le circuit corniche de ce trajet ou celui de la randonnée de la MATURE en vallée d'ASPE, me donner vos impressions.....que j'ai la trouille un peu en avance, pour mieux me préparer.

    A vous lire si............!

    Guy
  15.  
    Martine et guy F. (FRA 024)

    Martine et guy F. (FRA 024)

    Messaggi:
    772
    "Mi Piace" ricevuti:
    46
    Bon j'avais écrit que je noterai mes impressions et mon évolution dans ce malaise suite à mes séances de sophrologie!

    J'avance, c'est le cas de le dire doucement. J'aborde certains vides, par tests volontaires sans rien m'imposer. L'esprit sécurité doit rester en éveille, il n'est pas question de prendre des risques. Une fois cette certitude établie, je me mets en mouvement calmement, pas à pas, retenant mon envie de courir pour passer et me débarrasser de l'épreuve. Ce samedi je me suis déplacé sur la margelle (40cmde large) d'un pont de voie ferrée désaffectée, abandonnée, sans la rambarde, sur 8 mètres, au - dessus du ravin à 12 mètres en contre-bas! Puis pour la photo que voulait prendre MARTINE, sur le pilier ( large) en état de dégradation d'un pont cassé. Pas trop près, mais sans trouille paralysante dans la démarche. Finalement tout se situe bien dans le psyché!

    Doucement, avec une confiance en soi raisonnée, je me provoque pour avancer, sachant que cet état d'être n'est pas anormal. Les alertes de prudence sont liées à ce trouble, ensuite il faut sécuriser sa démarche raisonnablement, et avancer en conscience, bien planté sur ses appuis ( pieds, mains) sans envisager le pire, imaginer un scénario catastrophe.

    En quelques lignes, les premières observations pour mettre mon trouble handicapant aux oubliettes j'espère un de ces jours.

    Guy
  16.  
    Muriel L. (FRA 005)

    Muriel L. (FRA 005)

    Messaggi:
    71
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    par rapport aux extaterrestres:

    cela m'est arrivé cet été en courant sur la moraine d'un glacier :un couple de randonneurs m'a devisagé et m' a carrement dit que je n'avais rien a faire là


    je me suis arretée pour essayer de leur expliquer que chacun peut trouver son plaisir en montagne mais visiblement incomprehension totale!!!


    en montagne le sac doit etre minimum de 20kg et les chaussures montantes......!!!!!blague evidemment
  17.  
    Martine et guy F. (FRA 024)

    Martine et guy F. (FRA 024)

    Messaggi:
    772
    "Mi Piace" ricevuti:
    46
    Bonjour MURIEL,

    Tu habites une belle région, j'y étais cet été à ST VERAN.
    Lègère course qui m'a avalé le souffle pour monter au col de la NOIRE. J'ai terminé en marchant, BOF....CANOE KAYAC, je connais, ST MAURICE sélectif championnat de FRANCE, il y a........Tu n'as pas le vertige ou la peur du vide. Nous avons aussi avec MARTINE depuis cette année abandonné les galoches pour la rando. On passe pour des irresponsables qui vont se blesser, mais bon pas de souci.

    Guy
  18.  
    Martine et guy F. (FRA 024)

    Martine et guy F. (FRA 024)

    Messaggi:
    772
    "Mi Piace" ricevuti:
    46
    Enfin passée et retour vivant de la corniche des gorges de la Carança.....Ma peur du vide, je l'ai dépassée. La trouille se trouve dans la tête, la solution par le coeur et la tête.........

    Mes séances de sophro sur ce tème m'ont aidé. J'avais de l'appréhension, mais aussi de façon raisonnée, je suis passé sans faire le malin, mais bon........Même avec du recul je repasserai, plutôt que le sentier du ROC MADRIEU, qui tout compte fait est plus épique, parfois au - dessus d'aplombs.........!

    Prochain parcour le chemin de la mâture et sa corniche même profil.

    Guy
  19.  
    Raymond B. (FRA 038)

    Raymond B. (FRA 038)

    Messaggi:
    4.681
    "Mi Piace" ricevuti:
    16.479
    eh oui guy, j'ai rencontré beaucoup de personnes qui psychologiquement craquaient devant le vide mais j'ai rarement vu des personnes atteintes de véritable vertige.

    comme tu le décris c'est une appréhension à vaincre. Une histoire de mental (effectivement, la sophro peut réellement aider)

    je te dis bravo pour t'avoir fait violence car je pense vraiment que ce genre de démarche est bien plus compliqué que de s'aligner sur un ultratrail
  20.  
    Martine et guy F. (FRA 024)

    Martine et guy F. (FRA 024)

    Messaggi:
    772
    "Mi Piace" ricevuti:
    46
    Merci RAYMOND, même si c'est avant tout dans la tête, les actes physiques de passage, sont perturbés par cette démarche et parfois la tétanisation, surtout mentale touche la coordination de marche.

    Dans certains circuits d'ULT même seulement TRAIL, je ne pouvais pas les poursuivre sur des portions techniques en pentes dévers avec vide.....La peur du vide plutôt que le vertige qui est un symptôme autre et que l'on associe trop souvent à ce mal - être, non malaise.

    En discutant, je me suis rendu compte que beaucoup de personnes ressentent cette paralysie mentale.

    OK je suis passé, il me faut maintenant continuer en me faisant confiance que la providence, ne me jette pas dans le gouffre, mais que mon instinct me dicte d'être prudent pas plus!

    Guy

Condividi questa Pagina