1. Questo sito utilizza i cookies. Continuando a navigare tra queste pagine acconsenti implicitamente all'uso dei cookies. Scopri di più.

UTMB tout le monde adore mais....

Discussione in 'Spécial : Trails UTMB® et CCC®' iniziata da Pascal B. (FRA 038), 18 Marzo 2012.

  1.  
    Antoine T. (FRA 006)

    Antoine T. (FRA 006)

    Messaggi:
    689
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    Oui Sébastien, ça peut vouloir dire par exemple que la grande médiatisation de cet évènement (à l'échelle du trail, on est bien d'accord) fait que de nombreux postulants ne sont pas bien préparés.
    Ils pensent pouvoir car ils ont les points, donc "officiellement" le niveau, mais il y en a peut-être aussi qui sont très pressés de pouvoir monter leur beau T-shirt et dire "je l'ai fait !".

    Il serait intéressant de connaitre les % d'abandon sur chaque année, à mon avis ça va croissant et j'en concluerais que les prétendants des premières éditions étaient plus conscients de la difficulté. Donc mieux préparés, et l'épreuve n'est pas plus dure puisque c'est le même parcours chaque année (excepté les aléas liés aux conditions météo ...).
  2.  
    Stephane G. (FRA 015)

    Stephane G. (FRA 015)

    Messaggi:
    841
    "Mi Piace" ricevuti:
    11
    pourquoi l UTMB spécialement ? c est juste une question ....!
  3.  
    Vincent F. (FRA 038) #2

    Vincent F. (FRA 038)

    Messaggi:
    422
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    en ce qui concerne les % d abandons sur les courses de l utmb je crois, de mémoire, qu'ils avoisinent les 15% de façon assez constante. Pour ce qui est des 50% d abandons de l an dernier ils s'expliquent par :
    . une météo difficile (froid et pluie)
    . des barrières horaires modifiées et raccourcies qui a surpris pas mal de coureurs
    . Un parcours rallongé de 10 km qui a cassé le moral de certain
    Je crois qu il existe une minorité d’inconscients qui ne réalisent pas la diificulté (essentiellement longueur de l utmb).
    Je crois par contre que la plupart des engagés se sont préparés sérieusement
  4.  
    Arnaud B. (FRA 001)

    Arnaud B. (FRA 001)

    Messaggi:
    1.256
    "Mi Piace" ricevuti:
    277
    Cette année il y'a eu 52% d'abandon, en particulier des mises hors-temps.
    Par ailleurs je trouve le retour d'expérience de Cyril vraiment interessant, très instructif.

    Concernant les points, jusqu'à cette année il fallait 5 points en 2 ans. Donc je fais un 70 km/3000 d+ en 2010(2 pts)et un 100 km/4000 d+ en 2011(3 pts), les deux en plaine, et je postule pour l'UTMB 2012.
    Donc je m'inscris sur un trail d'environ 166 km et 9500 m de dénivelé positif en montagne.

    Quel est le rapport entre ces courses? Est ce que certains pensent que d'avoir terminé un ultra de plaine de 100 bornes leur donne le niveau?
    Je ne vais pas sortir les liens sur la performance en montagne et le besoin d'adaptation mais il est prouvé que la baisse de pression athmosphérique entraine une baisse de la saturation de l'hémoglobine en oxygène => Moins d'oxygène dans l'organisme, => Diminution du travail musculaire => Chute de la performance.

    Est ce que tous ceux qui s'engagent sur l'UTMB prennent ces données en compte?
  5.  
    Frederic B. (FRA 069)

    Frederic B. (FRA 069)

    Messaggi:
    2.902
    "Mi Piace" ricevuti:
    3.980
    le % d'abandons etait de 40% en 2009
    et si on laissait les points de coté ??? il n'y a pas besoin de point pour le GRP ou la REUNION et il y a aussi pas mal de casse
    ceci dit en effet aucun rapport entre un 100 bornes en terrain vallonné et une course en montagne mais rare sont les personnes (meme si il y en a et la il n'y a pas grand chose à faire) qui souffrent de l'altitude au dessous de 2000m et on ne reste pas tant de temps que ca perché plus haut
    quelques courses ou randos en montagnes me semblent utiles pour voir comment reagi notre organisme
  6.  
    Sabine S. (FRA 078)

    Sabine S. (FRA 078)

    Messaggi:
    275
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    C'est très intéressant tout ça, merci pour vos témoignanges
  7.  
    Fabrice H. (FRA 016)

    Fabrice H. (FRA 016)

    Messaggi:
    724
    "Mi Piace" ricevuti:
    350
    Je suis ce post avec interet .
    Je compte faire l'utmb en 2013.
    Il est donc important d'avoir des témoignages de personnes qui ont abandonnés.C'est tres instructifs.Et personne ne peut se permettre de dire "moi pas de soucis je suis sure de terminer".Il faut rester humble face à de telles courses .
    Pour obtenir mes points je vais faire toutes les courses nécessaires cette année.Si je n'y arrive pas ou trop fatigué en fin de saison ,ou degouté par l'entrainement nécessaire.Je dirais stop pas pour moi.
    Ce week end j'ai fais une course qui compte 1 points ...je ne savais pas donc pas utile pour moi..
    J'ai couru avec un gars qui compte faire l'utmb.il a obtenu ses point en deux course sur 2 ans .2x le grp 70km.Je trouve cela juste .Ce n'est pas avec une course difficile par an que tu peux affronter un morceau comme le Grp 160km ou l'utmb.
    Je ne suis pas un grand coureur ,ni pretend pouvoir faire un temps.Mais je me donne toute les chances.Depuis Janviers je fais des grosses sorties (hivernal du mont dor) DEs sorties longues avec du denivellé,ce week end un bloc de 12heures (4 samedi et 7h23 dimanche).Dans un mois l'aubrac(105km) J'ai toujours peur de ne pas finir et me met un peu la pression dans l'entrainement .
  8.  
    Vincent F. (FRA 038) #2

    Vincent F. (FRA 038)

    Messaggi:
    422
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    autant pour moi les chiffres sont plus élevés que je pensais. Je suis tombé sur une étude des éditions 2008 et 2009 qui met en avant les causes d abandon. La première qui ressort bien est celle de problèmes digestifs. Apparemment les coureurs ont du mal à gérer leur alimentation sur l ensemble de la course.
  9.  
    Fabrice H. (FRA 016)

    Fabrice H. (FRA 016)

    Messaggi:
    724
    "Mi Piace" ricevuti:
    350
    La fatigue générale doit faire pas mal de dégât.Ne pas dormir ...tu dois pas pouvoir tenir 2 nuits comme cela.
  10.  
    Jerome P. (FRA 091)

    Jerome P. (FRA 091)

    Messaggi:
    942
    "Mi Piace" ricevuti:
    154
    tres interressant comme post et on voit que tous les avis ne sont pas les memes.

    sinon pour ma part, comme on se connait bien Fab, tu as les capacités de le faire et le GRP 2012 (80km va te faire du bien)

    Pour dormir, tout depend de chaucun, et de ses besoins, moi 2*10 min à UTMB et le 1er dodo en fin de la 1ere nuit, pres du feu... Cela m'a suffit pour repartir sur les chapeaux de roue.
    Ensuite, j'ai dormé aprés la fouly, dans les bois sur un banc à coté d'un rocher. avec mon portable, j'ai mis mon reveil et hop, c'est reparti.

    Pour la réunion, 1*15 min en haut du volcan et 35min à Cilaos. Pour moi dormir tot dans les courses,(aprés 8h d'effort, j'aime bien me poser) c'est important pour repartir.

    Voila les amis mais je rejoins tous que sans avoir fait des WE chocs ce n'est pas facile et pourtant j'habitais à la rochelle et depuis septembre sur Paris... Comment vais je faire pour le Tor des geants l'année prochaine ???
  11.  
    Frederic B. (FRA 069)

    Frederic B. (FRA 069)

    Messaggi:
    2.902
    "Mi Piace" ricevuti:
    3.980
    +1 le week-end choc est un passage obligé pour ce genre d'epreuve
  12.  
    Cyrille L. (FRA 022)

    Cyrille L. (FRA 022)

    Messaggi:
    3.936
    "Mi Piace" ricevuti:
    22.301
    inéressant tous ces avis, notamment ceux qui ont abandonnés et qui y retourne! Bravo! Après il peut y avoir un sacré décalage entre pouvoir s'inscrire, etre sur la ligne de départ, pensant pouvoir le terminer et la réalité du jour: c'est quand meme une sacrée distance et une énorme difficulté!! On peut avoir envie de la faire, je le comprend,rien que le lieu doit etre fantastique! Mais on sait ce que cela implique à en lire toutes vos impressions et recommandations. Le finir doit etre fabuleux!
  13.  
    Isabelle M. (FRA)

    Isabelle M. (FRA)

    Messaggi:
    602
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    Je pense que l'UTMB est une "belle course" mais pas forcément "la plus belle". J'ai pris en départ en 2010 et j'ai du arrêter à Saint Gervais. Il m'a fallut un ans au moins pour m'en remettre.
    C'est vrai que l'UTMB est très marketing et le type au micro avant le départ est vraiment gonflant. Mais une fois que l'on est dans montagne on y pense plus.

    Le GRR pourrait être une course magnifique mais dans toute la montée du volcan on ne voit que les fesses de la personne devant, l'erruption du volcan c'est assez exceptionnelle et la plupart du temps le temps est complètement bouché par les nuages.

    Cette année je me relance sur l'UTMB. J'espère avoir plus de chance cette année et que j'aurais la chance de vivre un ou deux magnifiques levers de soleil dans la montagne.
  14.  
    Arnaud B. (FRA 001)

    Arnaud B. (FRA 001)

    Messaggi:
    1.256
    "Mi Piace" ricevuti:
    277
    Je vais revenir sur un point concernant l'altitude. Personne ne souffre vraiment a 2000 mètres, en revanche la performance chute dès 1000 ou 1200 mètres. A Vo2 max equivalente la perf sera meilleure à Dunkerque qu'à Briançon sans qu'on sente une souffrance puisqu'on sera "à fond" à l'un ou l'autre endroit. C'est le chrono qui change.
    Les centres d'entrainement et d'acclimatation en montagne sont relativement bas: Colorado Springs(1850m), Boulder(1600 m) ou Font Romeu (1850 m).
    Les sportifs se préparent là bas pour augmenter la concentration en hémoglobine du sang, l'organisme sécretant un hormone qui va augmenter le taux d'hémoglobine. Cette hormone c'est la bien connue EPO.

    J'ai lu plusieurs CR sur ce forum de raidlighters ayant fait une des courses de l'UTMB. Il y en a pas mal qui viennent 1 semaine avant à Chamonix pour s'adapter à l'altitude et commencer la course sans handicap côté oxygénation.
    Alors venir 1 semaine avant à Chamonix necessite d'avoir un compte en banque conséquent mais on peut très bien imaginer passer quelques jours dans le Vercors ou les Pyrénées et ensuite basculer sur la course.
    Je pense que basculer directement de la plaine à la montagne pour prendre part a une course où on va se battre avec des BH n'est pas un bon calcul(mais c'est valable pour tous les sports de montagne) et personnellement, dans mon fantasme ultime le plus fou, si je devais participer à l'UTMB j'irai faire quelques globules rouges un peu avant.
    Je mets un lien qui explique bien mieux que mes mots à moi:
    S. Palazzetti/Entrainement en altitude
  15.  
    Frederic B. (FRA 069)

    Frederic B. (FRA 069)

    Messaggi:
    2.902
    "Mi Piace" ricevuti:
    3.980
    il n'y a pas que le chrono qui change.......le cardio aussi, je m'en rends compte à chaque fois que je vais à la montagne, c'est à dire regulierement, mon point de depart est à 1500m .........les montées (surtout les 1ères) voient le cardio s'affoler bien plus rapidement qu'en plaine
    mais pour ma part la gene s'arrete la meme plus haut
  16.  
    Arnaud B. (FRA 001)

    Arnaud B. (FRA 001)

    Messaggi:
    1.256
    "Mi Piace" ricevuti:
    277
    Si la cardio augmente c'est sûrement car il y'a moins d'oxygène dans le sang et que le corps compense en augmentant le débit.
    Je pense que ça vient de là(à confirmer).
  17.  
    Pascal B. (FRA 038) #3

    Pascal B. (FRA 038)

    Messaggi:
    1.955
    "Mi Piace" ricevuti:
    4.725
    Pour ceux qui ont fait L'UTMB ,combien d'années de pratique avez vous en trail?
  18.  
    Jerome P. (FRA 091)

    Jerome P. (FRA 091)

    Messaggi:
    942
    "Mi Piace" ricevuti:
    154
    POUR ton info mais cela n'aura aucune incidence je pense... j'ai commencé à courir suite d'un pari.
    j'ai donc fait la marathon de toulouse en oct 2007 en 3h15 puis j'étais tellement que j'ai remis ça en mars 2008 à barcelone en 3h07...
    ensuite un pote m'a inscrit à un trail pour me faire une surprise sans vouloir me dire ce que c'était (et je ne savais même pas ce qu'étais courir en montagne), il m'a juste dit avec des chaussures pour courir sur des cailloux... une fois arriv" sur lyon, j'ai appris que c'était la 6000D ( mon 1ER trail) en juillet 2008, et depuis je ne me suis jamais arrêté, avec un chrono de 7h40;

    j'ai fait le grp en 2009, 2010 et la diagonale des fous en oct 2010, et ensuite utmb 2011

    donc pour repondre à ta question, j'avais 3 ans d'experience en trail

    mais comme je t'ai dit, cela depend aussi du passé sportif de la personne, des capacités, de ses possibilités d'entrainement..du lieu d'habitation

    mais j'adore trop les defis, et tu vois, je fais ironman d'embrun, sans avoir fait de triathlon.. mais j'aime le vélo et j'en ai fait bcp l'année derniere pour preparer UTMB, entrainement croisé.

    A bientot pour des infos
  19.  
    Isabelle M. (FRA)

    Isabelle M. (FRA)

    Messaggi:
    602
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    Moi j'ai couru mon premier 10 km (but : arriver au bout) fin 2004, mon premier marathon en 2005, mon premier ultra en 2007, ma première course de montagne en juillet 2009 (Marathon du mont blanc), CCC en août 2009 et UTMB en 2010 (pas fini pour cause de mauvais temps).
  20.  
    Guillaume C. (FRA 038) #5

    Guillaume C. (FRA 038)

    Messaggi:
    21
    "Mi Piace" ricevuti:
    0
    Pour Pascal,

    Pour info si ça peut t'aider ( et qui suit de la même région que toi ) j'ai décidé de passer l'UTMB dans un à deux ans. Ca ne fait pas longtemps que je cours en trail mais je vais depuis tout petit en montagne. Résidant à Grenoble puis en Chartreuse j'ai passé mon enfance à gambader dans les champs et prairies de moyenne montagne. Et je m'entraine régulièrement en montagne aujourd'hui ( la station de trail de St Pierre de Chartreuse est à une demi heure de chez moi )..

    Je compte cette année faire d'abord des " mini trails " ( 30 kms max ) jusqu'en juin puis je me suis inscrit à mes premiers ultra à partir de juillet. C'est sûrement trop et trop vite me diront certains ( et ils auraient raison !! ) mais vu mon passé de gros sportif je pense que ça devrait le faire.

    Après tout reste une questions de motivation et de choix ( je suis un régime alimentaire assez stricte-pas d'alcool ni d'excès !!- et m'entraine 5 fois par semaine ). Ca fait des concessions, notamment au niveau social, mais on est si bien quand on gambade là haut.. Suis ton feeling mais dis toi bien qu'à coeur vaillant rien d'impossible. Et n'est-ce pas le propre de l'homme que de toujours vouloir aller plus loin et plus haut ?
    C'est notamment comme ça qu'on a conquis le monde entier et que l'alpinisme s'est développé :p

Condividi questa Pagina